Château
Capet Guillier

Château
Tour de Capet

Saint-Emilion Grand Cru

Château
Capet Guillier

Château
Tour de Capet

Saint-Emilion Grand Cru

Château Capet Guillier se situe sur la commune de Saint Hippolyte, aux portes de Saint-Emilion. .

Son vignoble d’une quinzaine d’hectares se dote de cépages emblématiques du libournais : Merlot, Cabernet Franc et Malbec. Le domaine viticole bénéficiant de deux terroirs distincts et typiques de l’appellation, nous avons décidé de les identifier en créant deux signatures distinctes.

Château Capet Guillier

Les vignes de Château Capet Guillier se situent sur la côte sud de Saint Emilion qui bénéficie d’une exposition parfaite, sur une molasse du Fronsadais avec son calcaire actif et ses pentes au drainage naturel.

Château Tour de Capet

Château Tour de Capet bénéficie d’un sol sablo-limoneux, qui laisse le vigneron rêveur par sa facilité et son accessibilité au travail. Les merlots et les malbecs ont fort à faire sur un sol pauvre en matière organique et soumis à des contraintes hydriques qui donnent des raisins à maturité précoce.
Ces deux cuvées sont exploitées et vendangées avec les mêmes soins, vinifiées au cœur du même chai de vinification et d’élevage, au Château Capet Guillier. Château Capet Guillier est une cuvée emblématique et caractéristique des Grands Crus de Saint Emilion, issue d’une sélection intra parcellaire rigoureuse. Sur une robe violacée profonde, son nez offre des parfums de fruits noirs croquants sublimés par un bouquet frais et des saveurs de sous-bois. Une bouche structurée et riche avec une finale longue et croquante, des tanins présents qui se bonifieront avec le temps. Une cuvée de garde, représentative des grands vins de Saint Emilion. Château Tour de Capet offre une cuvée fruitée. Sur une couleur violette, le nez révèle des arômes de fruits noirs croquants (cassis, mûre, myrtille) et quelques épices (cannelle, vanille, clou de girofle). La bouche est souple et soyeuse, sur des saveurs de fruits noirs et épicées, acidité moyenne et des tanins fins et soyeux qui donnent une finale agréable. Un vin plus rapidement expressif et séduisant. 

Histoire

1300
La Seigneurie de Capet habitait le Château Lassègue à Saint-Emilion.
1476
XIVème siècle

François Royer, maire de Saint-Emilion, est le premier propriétaire de la Maison de Capet.

1763

Jean Taillade, Jurat de Saint-Emilion, est propriétaire du Château Lassègue et de la Seigneurie de Capet. Il a deux enfants : Jean (fils) et François. François Taillade, le fils cadet de Jean, hérite de la propriété à la suite de la mort de son frère. Elle est ensuite reprise par Christophe Alain et Jeanne Delphine, enfants aînés de François.

1800
Fin XVIIIème siècle

La famille Taillade possède toute la ligne des coteaux sur la commune de Saint-Hippolyte dont Château Mondot et Château Lassègue, patrimoine de l’héritage  des autres enfants de François Taillade.

Suzanne (arrière-petite-fille de Christophe Alain) épouse Monsieur Ernest Guillier, sénateur de la Dordogne. Il est le premier à proposer des vins en bouteille tout en apposant la mention Château et en liant les noms de Capet et de Guillier. Elisabeth Galinou, arrière-petite-fille de Suzanne, est la première à vivre à l’année à la propriété et à pouvoir vivre de son activité. Au total, 8 générations de la famille Taillade se succèdent au Château Capet Guillier, dont les 4 dernières sont exclusivement des générations de femmes. Aujourd’hui Antoine Moueix Propriétés écrit une nouvelle page de l’histoire du Château.

Vignoble & chai

« Les sols et sous-sols ont un impact majeur sur les vins. Pour en optimiser l’expression, en connaître l’origine et les subtilités en profondeur est un plus essentiel au vigneron. »

Château Capet Guillier

Côte sud de Saint Emilion, exposition parfaite, sur une mollasse du Fronsadais avec son calcaire actif, son drainage naturel et ses pentes en font un endroit idéal pour la culture du Merlot, le cépage roi de la propriété avec sa richesse aromatique, sa couleur et son croquant. Vient s’ajouter le Cabernet Franc dont le bouquet frais et les tanins soyeux contribuent à une structure parfaite. Très peu interventionniste, un travail du cavaillon, enherbement inter-rang naturel avec une tonte, qui sera enfouie avant les premières chaleurs de l’été. Un premier tri du raisin se fera sur les pieds après véraison. Un second à la réception. Arrivée des billes de caviars en cuve bois, pour une extraction lente et maitrisée, par pigeage avec une durée de 4 semaines de macération, un pressurage des plus doux avec des cages roulantes en bois, sous une pression verticale. Une finition en malolactique en barriques pour arrondir les angles taniques. Et pour finir un élevage d’une durée de 12 à 16 mois en barriques de chêne français avec des grains de bois extra fins.

Christophe Grenier

Château Tour de Capet

Sur un sol sablo-limoneux, le Château Tour de Capet se distingue par des tanins marqués en jeunesse et en finesse, laissant place au fruit rouge. Le sable laisse rêveur le vigneron par sa facilité et son accessibilité au travail. Les merlots et les malbecs ont fort à faire sur un sol pauvre en matière organique et soumis à des contraintes hydriques qui font des raisins à maturité précoce. Tout comme au raisin, des efforts conséquents sont demandés au viticulteur… Vigilance, anticipation et observation… Une mise en place de semis avec un mélange de céréales consommateur d’eau sur l’inter-rang et un travail mécanique du cavaillon. Le sable peut être très sec mais également très humide. Le même semi viendra assécher une partie du sol, mais en période de chaleur insistante il viendra concurrencer la vigne, alors la destruction de celui-ci s’effectuera avec des griffes de façon à l’enfouir dans la terre. Sa décomposition en fera une matière organique utile à la vigne. Un tri à la vigne se fera après véraison, puis à la réception. Un encuvage en cuve béton de petit volume va permettre une précision parcellaire et une extraction par pigeage lente et vigilante… sans oublier « le terroir » de provenance des raisins. Tout comme le sol, la pellicule des raisins est plus fragile. Ne pas aller trop loin dans cette extraction et respecter les arômes de fruit frais et la finesse des tanins. Un léger pressurage vertical en cage bois et une fermentation malolactique en cuves thermorégulées. Chaque lot sera élevé séparément jusqu’à l’assemblage final, dans des barriques en chêne français ayant déjà vu un à deux millésimes, toujours dans l’idée de conservation des arômes fruités. « Une alchimie parfaite entre le sol, le climat, le relief, la main de l’homme et son savoir-faire »

Fiche technique

APPELLATION : Saint-Emilion Grand Cru
EMPLACEMENT : Commune de Saint-Hippolyte. 60 mètres d’altitude
CLIMAT : tempéré à influences océaniques
ENCEPAGEMENT : Merlot (85%), Malbec (10%), Cabernet Franc (5%)
SUPERFICIE : 13,71 hectares
TERROIR : molasse du Fronsadais, sablo-limoneux et argilo-calcaire
DENSITE DE PLANTATION : 6245 pieds / hectares
AGE MOYEN DES VIGNES : 25 ans
PRATIQUES CULTURALES : suppression des herbicides et insecticides. Désherbage mécanique
VENDANGES : manuelles avec tri par densité et mécaniques
VINIFICATION : en cuve en béton et une cuve en bois tronconique
ELEVAGE : en barrique de chêne français entre 12 et 16 mois
OENOLOGUE CONSEIL : Simon Blanchard
CONSULTANT : Stéphane Derenoncourt
CERTIFICATIONS : HVE3 et ISO14001

Château Capet Guillier

Les quatre hectares de vigne, situés à 60 mètres d’altitude, évoluent sur la côte sud du plateau calcaire de Saint Emilion. Un Grand Cru typique et emblématique de Saint Emilion. Issu de fines sélections intra parcellaire, les raisins sont vinifiés en cuves en bois tronconiques et par la suite élevés en barriques de chênes français (50% en barriques neuves, 50% en barriques d’un vin) entre 12 à 16 mois. Sur une robe violacée profonde, son nez offre des parfums de fruits noirs croquants sublimés par un bouquet frais. Une bouche structurée et riche avec une finale croquante et des tanins présents.
  • AOC : Saint Emilion Grand Cru
  • Cépages : 85% Merlot, 15% Cabernet-Franc
  • Température de service : entre 14 et 16 degrés
  • Potentiel de garde : entre 5 et 15 ans
MILLESIMES

Château Tour de Capet

Vinifié au sein du Château Capet Guillier, Château Tour de Capet évolue sur un terroir qui lui est propre, ce qui lui confère son identité et sa personnalité. Le/Son terroir sablo-limoneux lui permet de produire un vin d’une grande finesse, qui tire son caractère d’une structure bien équilibrée, sur la rondeur du merlot. Il est vinifié en cuves en béton puis élevé en fûts de chêne français : 1/3 de barriques neuves, 1/3 de barriques d’un vin, 1/3 de barriques de deux vins pour une durée de 12 mois. Sur une couleur violette, le nez révèle des arômes de fruits noirs croquants (cassis, mûre, myrtille) et quelques épices (cannelle, vanille, clou de girofle). La bouche est souple et soyeuse, sur des saveurs de fruits noirs et épicées, acidité moyenne et des tanins fins et soyeux. Une finale agréable.
  • AOC : Saint Emilion Grand Cru
  • Cépages : 80% Merlot, 20% Cabernet-Franc
  • Température de service : entre 14 et 16 degrés
  • Potentiel de garde : entre 5 et 7 ans
MILLESIMES

Château Capet Guillier

Château Capet Guillier 
33330 Saint-Hippolyte