Château
Patache d’aux
2014

Château
Patache d’aux
2014

Conditions climatiques

2014 débuta très précocement avec 15 jours d’avance au débourrement après un hiver particulièrement doux. La tendance printanière s’est rapidement inscrite dans le prolongement de 2013 avec des précipitations fréquentes mais toutefois avec des cumuls inférieurs. Le début de floraison, frais et très humide n’augurait pas une bonne récolte mais les conditions de mi-juin, plus chaudes et sèches ont permis d’homogénéiser la fin de la fleur, avec des cabernets bien noués. L’été 2014 se caractérise par des épisodes orageux fréquents jusqu’à presque mi-août avec très peu de possibilité de déficit hydrique pendant la période estivale. La véraison s’est étalée pendant plus d’un mois, a fortiori sur les merlots. C’est la fin du mois d’août particulièrement chaud et sec qui a permis l’établissement de contraintes hydriques sur les secteurs séchants, avec toutefois une taille de baie assez importante et un feuillage très dense, ayant continué de pousser très tard dans la saison. Le Nord Médoc est la zone du bordelais ayant reçu le moins d’eau pendant la période estivale, et on pouvait régulièrement observer des phénomènes de restriction hydrique sur les secteurs de graves, laissant augurer un millésime plus clément chez nous. À l’approche des vendanges, les acidités sont importantes avec des baies de taille également élevée, diluant sensiblement le potentiel phénolique, finalement assez élevé au regard des millésimes précédents. Les mois de septembre et octobre très secs (un été indien inespéré) ont alors permis d’attendre patiemment une maturité des pellicules optimales, tout en laissant évaporer l’eau des baies et ainsi assister à une concentration importante des composés phénoliques, très qualitative.

Présentation du millésime

Avec une acidité élevée et une charge tanique importante, le 2014 a nécessité de passer pour la totalité du volume en barrique afin d’affiner la structure de ce vin, stricte et droite, pouvant même passer pour un peu de rusticité. La barrique a permis d’enrober ces tanins pour donner du moelleux à ce vin au profil austère. Le potentiel du Château Patache d’Aux sur le millésime 2014 est parmi les plus important depuis 10 ans, nécessitant patience avant de s’ouvrir autour d’une belle table !

De la vigne au verre

Les vendanges finalement très tardives commencèrent le 28 septembre pour se terminer le 12 octobre. La matière entrant au chai était d’une densité rare, avec une quantité de pépins importante. C’est pour cela que les extractions menées ont été particulièrement douces autant sur merlot que sur cabernet, avec des remontages, ciblés sur la première phase peu alcoolique de la fermentation, et une cuvaison assez courte pour éviter d’extraire les tanins de pépins, caractérisés par beaucoup d’amertume.

Dégustation

« La robe est rouge rubis avec des reflets brillants, marquée par l’évolution. Un nez de fruits évolué avec des épices et une touche clou de girofle et de cannelle. La bouche est souple. »
Note de dégustation de Fabrice Sommier

15,5/20

15,5/20

Vous apprécierez aussi…

Château Capet Guillier 2015

Château Liversan 2015

Château Grand Renom 2016