Château
D’HANTEILLAN
2017

Château
D’HANTEILLAN
2017

Conditions climatiques

La saison commence les pieds au sec. Il faut attendre février pour un retour des pluies conformes à la normale. Dès lors les sols sont chauds et humides, propices à un débourrement précoce et rapide, trop rapide. La sortie est généreuse, oui mais voilà nous ne sommes que le 16 Avril et la température chute, les saints de glace sont encore loin.

Et c’est à deux reprises que le froid s’abat sur le Médoc. Au soir du 29 Avril, Hanteillan accuse 6 hectares de perte par le gel.

Nous nous consolons en regardant les autres vignobles, compatissants mais soulagés tout de même. Mai et juin sont sans surprise, la floraison groupée est belle. Les sols d’Hanteillan se réchauffent moins vite, le cycle de la vigne y sera plus long.

L’été n’est pas franchement beau mais la véraison se passe sans accrocs. Le potentiel tanique sera bon, sans excès. Les vendanges sont saines mais plutôt tardives.

Présentation du millésime

Ce millésime caractérise une année froide sans relief particulier. Les sols argileux ne sont pas à la fête, tandis que ceux plus légers vont nous surprendre jusqu’à la mise en bouteille.

Belle robe brillante, la couleur est soutenue. Les tanins sont mûrs avec un toucher un peu granuleux qui se poliront en bouteille. L’expression d’une année fraîche se caractérise par une aromatique florale. La bouche est ronde, un peu crémeuse, la longueur est moyenne, bien soutenue par l’élevage en barriques. Il donne déjà une belle plénitude. Ce millésime est déjà prêt.

De la vigne au verre

La pleine maturité n’a pas été atteinte à Hanteillan. Dès lors le vinificateur devient interventionniste.

Les vendanges sont saines mais, le potentiel à extraire moins généreux que 2016. La vinification sera douce, les remontages adaptés à chaque potentiel de cuve. Les extractions sont minorées le but étant de capturer le fruit et les tanins mûrs. L’opération minutieuse est séduisante mais l’élevage devra soutenir et faire gonfler les vins.

Le choix des bois, bien précis depuis de nombreuses années, va nous aider. Il nous faut de la structure sans dérapage aromatique. Nous connaissons nos tonneliers et la présence de chacun d’entre eux dans nos chais varie.

A la mise en bouteille la sélection est plus sévère : n’est pas d’Hanteillan qui veut ! De nombreux lots ont pris du muscle au cours des 12 mois d’élevage, les acidités se sont estompées. Ce 2017 est un vrai millésime de fraîcheur avec cette touche de calcaire froid qui caractérise d’Hanteillan. Alors oui définitivement oui : 2017 est bon à Hanteillan.

Dégustation

« Une couleur profonde. Plus de puissance et de souplesse que 2016. Nécessite d’attendre 12 mois pour devenir plus souple. 16.75/89. »
Note de dégustation de Steven Spurrier, Critique Vin

Vous apprécierez aussi…

Château Patache d’Aux 2017

Château Capet Guillier 2017

Château Grand Renom 2017